L’entreprise SED se robotise et s’agrandit à La Flèche

Eric Rorive, directeur de la Société électromécanique diversifiée (SED). | OUEST-FRANCE - Mathilde LECLERC. Publié le 25/10/2019
Installée rue des Frères-Chappe, la société spécialisée dans l’usinage de pièces va réaliser une extension de 2 000 mètres carrés.

Et de trois ! La société électromécanique diversifiée (SED) n’en finit plus de grandir. Elle s’apprête à réaliser un troisième agrandissement. Après une première extension en 2005, rue des Frères-Chappe, les pelleteuses étaient à l’œuvre, en 2016, pour permettre à l’entreprise spécialisée dans l’usinage de pièces d’effectuer du traitement de surface. Cette fois, c’est pour des raisons de stockage qu’« un futur bâtiment de 2 000 m² va être construit en début d’année », souligne Eric Rorive, directeur. Date de livraison espérée : fin de premier semestre 2020. « Nous sommes vraiment à l’étroit », justifie-t-il. De nouvelles machines – des robots — viennent de plus en plus accompagner les salariés dans leur travail… Et elles sont gourmandes en place.

Un million d’euros pour l’extension du bâtiment

« Depuis quatre ans, nous avons accéléré l’investissement. Nous mettons 800 000 € par an dans l’achat de robots » indique-t-il, montrant le dernier engin arrivé au cours du mois d’octobre. L’entreprise veut ainsi diversifier son activité mais aussi aller vers une montée en compétences des salariés. « Par exemple, nous avons un robot qui charge et décharge. L’opérateur n’a plus à s’occuper de ça, il peut se concentrer sur les tâches plus nobles », estime Eric Rorive. Agricole, poids lourd, automobile, la société qui fait partie du groupe la Fonte ardennaise produit chaque année plusieurs millions de pièces. En investissant « un million d’euros pour passer de 5 000 à 7 000 m2 », elle espère faire progresser le chiffre d’affaires – « +40 % en cinq ans » – et poursuivre sa robotisation.